Page 7 - CQI-042014
P. 7
7

Environnement

Valorisation de parc du Prieuré pour améliorer sa biodiversité

Le parc du Prieuré a été labélisé « refuge LPO : Ligue de Protection des Oiseaux » depuis l’été dernier. Certains
aménagements ont été effectués dans le parc pour favoriser la biodiversité. Des actions ont été entamées dans ce sens
grâce à Mickaël Plé qui a fait son stage pour son dossier technologique aidé par l’équipe technique. Les ouvertures de la
chapelle ont été aménagées pour accueillir des chiroptères dans la cave et les combles suite aux recommandations de
Picardie Nature avec qui nous collaborons sur ce projet. Pour les oiseaux, 15 nichoirs ont été fabriqués et installés depuis le
15 mars dans le bois de l’Institut. Un inventaire ornithologique a été également réalisé par William Mathot, plus tôt cette
année, pour identifier de nouvelles espèces comme la mésange nonette, accenteur mouchet et le bruant jaune. Un autre
inventaire est prévu pour le 23 mai pour les espèces plus tardives. Deux hôtels à insectes ont été également réalisés et
installés pour l’étude des insectes à laquelle sont associés les élèves de seconde encadrés par Mme de Magnitot,
enseignante de biologie. Par ailleurs, des vieux arbres à cavités ont été désignés pour les garder comme arbres Bio dans le
but de favoriser les oiseaux nicheurs dans ces cavités.
Enfin, la petite cabane nichoir flottant sur la mare a été refaite. Aux dernières nouvelles, ce n’est pas une canne qui
l’habite, mais une poule d’eau ! Naissance à suivre prochainement…

Saïd Belkacem

Activités culturelles

SORTIE CULTURELLE

Quand le théâtre vient à la rencontre des lycéens

Une fois n’est pas coutume, la sortie culturelle prévue le 15 janvier pour les classes de Seconde et encadrée par Estelle
Lecieux, enseignante d’Histoire-Géo, s’est déroulée dans l’amphithéâtre au sein même de l’Institut. Les élèves étaient
invités à assister à une représentation de « Bashir Lazhar ». Comment s’intégrer dans une société qui n’est pas la sienne,
comment faire pour concilier les valeurs issues de deux cultures différentes ? Telles sont les questions qui hantent Bashir
Lazhar, immigré algérien venu chercher l’asile politique au Canada. Évelyne de la Chenelière a tenté de coucher sur papier
ce qu’elle percevait comme évolution dans la société canadienne et plus particulièrement, dans le milieu scolaire. Bashir
Lazhar retrace le parcours d’un Algérien qui cherche à obtenir le statut de réfugié politique et qui débarque au Québec
pour préparer l’arrivée de sa femme et de ses enfants. Il va remplacer au pied levé une institutrice qui s’est suicidée dans
l’enceinte de l’école. Amoureux de la jeunesse, il innove malgré lui dans ses méthodes pédagogiques, en étant à contre-
courant. Il enseigne la tendresse, le courage, la justice, le droit… et la syntaxe. Il débat avec ses élèves de la violence à
l’école. Il va provoquer l’ire de la direction et de ses collègues avec le choc des cultures comme circonstances atténuantes.
Une ode tout en douceur et en humour au courage et à la survie. Les élèves ont apprécié : « Par le jeu subtil de l’acteur,
témoigne Vincent, on arrive à se mettre à la place de quelqu’un qui arrive dans un pays étranger et qui essaie de se faire une
place dans cette société nouvelle. Accompagné d’un guitariste, d’un éclairagiste et d’un technicien, l’acteur jouait un
monologue, mais se mettait dans la peau de divers personnages. Il y eut des intermèdes de rap. Après la pièce, nous avons
pu poser quelques questions au comédien qui a vécu lui-même ce déracinement. Le spectacle était à la fois amusant et
convaincant ».
   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12