Page 4 - CQI n30
P. 4
ages d’étude

Stage franco-suisse pour les Terminales STAV

Du 14 au 18 septembre, nous avons passé notre stage collectif près du lac Léman. Le premier soir nous
avons été hébergé au camping de la vielle église à Lugrin. Le mardi matin, nos deux groupes aménagement
et production avons rencontré un agriculteur faisant partie de l’organisme AGRI Genève. Dans ce canton,
il y a 300 agriculteurs ayant tous un même but : améliorer la fertilité des sols. C’est pour cela que ces
agriculteurs ont décidé de ne plus retourner la
terre, de couvrir un maximum la terre
naturellement et de varier les rotations.
L’après-midi, le groupe aménagement s’est rendu
dans un parc classé réserve naturelle. Les
personnes en charge de l’entretien et de la gestion
de ce parc nous ont montré les différentes
espèces que l’on peut trouver dans le marais.

Le mercredi 15, le groupe
aménagement est parti
pour le village des Avants en Suisse. Là nous avons eu un topo sur la forêt de
montagne et plus précisément sur celle des Avants (1500ha). Ici, 17 personnes
s’occupent de la gestion. Elles s’attachent entretenir l’espace forestier pour
qu’il garde sa fonction récréative sans danger, mais aussi pour protéger et
augmenter la biodiversité du site. On nous a dit que la forêt coûte environ
3000€ l’hectare en Suisse.
L’après-midi nous avons fait une randonnée au cœur du chablais pour découvrir
l’évolution du paysage. Cela nous a permis de goûter différentes eaux. Nous
avons pu remarquer que l’eau changeait de goût en fonction du chemin qu’elle a
suivi. En effet les roches donnent un goût particulier à l’eau. Nous avons appris
que l’eau peut avoir différentes propriétés en fonctions de ces roches.

Le jeudi matin, nous avions rendez-vous avec un intervenant sur la troisième correction du Rhône. Les
deux premiers aménagements furent réalisés entre 1863 et 1894 pour le premier, et entre 1930 et 1960
pour le deuxième. Comme ces aménagements ne conviennent pas, un troisième aménagement est présenté
en ce moment pour éviter les risques d’inondations et de grandes vitesses de l’eau. Près de 13 000 ha
sont en zone de danger.

4
   1   2   3   4   5   6   7   8   9