Page 9 - CQI n30
P. 9
velles des Ruchers

L’atelier d’apiculture du Prieuré de Pierrefonds dessine ses propres ruches

Découvrir le monde des abeilles.
L’atelier d’apiculture pédagogique de l’Institut Charles Quentin a pour mission de faire découvrir les
bases de l’apiculture aux élèves volontaires, mais également une découverte plus large de leur
environnement à travers le monde des abeilles.
Après plusieurs séances concernant le fonctionnement et l’organisation d’une ruche, les jeunes ont
préparé l’hivernage des ruches avec la présence de la presse. Ils ont plus tard eu la chance de mettre en
pot et d’étiqueter le miel récolté au rucher situé au sud de la forêt du Prieuré de Pierrefonds. Enfin,
l’automne venu, ils ont de plus repéré et ramassé les plantes mellifères utiles aux hyménoptères.

Le paysage autour du rucher
En lisière de la forêt, des bandes fleuries ont également été aménagées en « prairie fleurie », afin de
relier symboliquement l’agriculture à l’apiculture. En effet, comprendre le fonctionnement d’une abeille
et lire le paysage autour du rucher est indispensable. L’abeille, comme les autres pollinisateurs, est fort
connectée à son environnement : elle permet de polliniser une multitude d’espèces végétales et fabrique
des produits sains (miel, pollen, propolis, cire…). Mais elle est également inféodée à la diversité végétale
qui l’entoure et sensible aux pollutions chimiques. Dans cette optique, de petits panneaux indiquant le
travail scolaire permettent aux passants de comprendre pourquoi les bandes mellifères sont utiles aux
abeilles de l’Institut.

Une approche transdisciplinaire utile : biologie, agroécologie, travail du bois…
Alors que l’hiver sévit, le travail aux ruches diminue, puisque l’activité des insectes est très réduite. Afin
de donner consistance au projet pédagogique de l’atelier, le groupe travaille actuellement sur la
fabrication de ruches en bois. Excellent moyen de resituer les besoins d’une abeille en construisant son
environnement. Le modèle choisi est le type « Warré » avec une fenêtre en plexiglas afin de pouvoir
observer la colonie d’insectes depuis l’extérieur sans ouvrir la ruche. Dans le prolongement, l’apiculture
est également le moyen d’étendre son activité à une approche transdisciplinaire au Lycée : l’observation
en laboratoire de larves d’abeilles ou de parasites, la vente des ruches lors de la 10e édition du Festival
au Jardin en 2016, la plantation d’espèces mellifères dans le parc de l’Institut.
Autant de domaines concernés par la présence des abeilles et qui renforcent le projet déjà populaire
auprès des élèves et de leurs parents. P.-V.Hubert, Rucher école du Prieuré de Pierrefonds,
www.abeilleicq.blogspot.fr

paulvincenthubert@charlesquentin.com
9
   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14