Page 11 -
P. 11
lier Nature

Visite guidée du Grand Parc en forêt de Compiègne

Mercredi 25 novembre, l’atelier nature est allé visiter le Grand Parc du Palais de Compiègne avec
Marie, Monsieur Smessaert et Monsieur Hilt, de l’ONF.
La forêt Domaniale de Compiègne, avec une superficie de 14 885 ha, est la plus grande de Picardie
et une des plus grandes de France. C’est un ancien domaine de chasse royale jusqu’en 1970, le
dernier président à avoir organisé une chasse en forêt de Compiègne est Georges Pompidou.
Napoléon 1er a acheté des terrains autour du Petit Parc pour créer le Grand Parc et lança les
travaux de création de l’allée des Beaux Monts en 1810, 4 km de long et 53 m de large. Cette
grande pelouse constitue aujourd’hui un milieu forestier ouvert d’une grande richesse écologique
avec une vingtaine d’espèces protégées (classement de la pelouse Natura 2000).
Nous avons commencé la visite par le berceau de l’Impératrice, allée couverte qui permettait à
l’Impératrice de relier la forêt au Palais sans s’exposer au soleil.
Le cèdre du carrefour le Point du jour a été planté vers 1810, il a donc plus de 200 ans.
Le Grand Parc comprend une trentaine d’arbres remarquables dont des beaux chênes de 200 à 450
ans. Nous avons pu reconnaître du hêtre, chêne, frêne, érable, charme et pin.

La forêt domaniale est un domaine privé de l’état, avec comme gestionnaire l’ONF. Tout n’est pas
autorisé dans une forêt domaniale : par exemple, il est interdit de rouler en véhicule dans les
chemins forestiers, de faire du feu ou de camper.
Les trois missions de l’ONF en forêt de Compiègne : 1. Production de bois : papier, énergie,
menuiserie / charpente ; 2. Préservation de l’environnement ; 3. Accueil du public (volets
pédagogique, activités sportives et culturelles, chasse) et entretien du mobilier (barrières, 307
poteaux spécifiques à la forêt de Compiègne). Cette forêt péri-urbaine accueille cinq millions de
visiteurs par an.
Après une coupe, le forestier effectue des plantations ou favorise la régénération naturelle (avec
une prévision à 50 ans), puis pratique la sélection, opération qui consiste à choisir les arbres qu’il
veut garder. Les vieux arbres, les arbres à cavités, les souches sont conservés ; ils sont source de
biodiversité. Les différents habitants des arbres, par étage : en bas : renards, blaireaux, sangliers,
cervidés, champignons ; au milieu : écureuils, loirs, insectes, abeilles, hibou, oiseaux, pics ; dans la
cime : les chauves-souris (une dizaine d’espèces).
Des espèces invasives nuisibles se sont développées en forêt de Compiègne : le cerisier noir (Prunus
serotina) et le raton-laveur (dans le secteur de Pierrefonds).
Edouard Quentin, élève de 2nde et Mr Bernard Smessaert

11
   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16