Page 2 -
P. 2
ito

L’activité soutenue, la créativité, l’imagination des acteurs de l’établissement, la richesse des
découvertes réalisées par les élèves, les étudiants, les apprentis, permettent de ne pas céder au
pessimisme que voudrait nous imposer la brutalité et la violence de l’actualité du monde.

En ce sens, le message du Pape François, à l’occasion du dimanche de la Miséricorde (dimanche juste
après Pâques), est porteur d’Espérance et nous invite à entrer concrètement, de plain pied, dans la
grande aventure de la Paix dans le monde. Ce chemin est tout simple, à la portée de chacun, de tous
les hommes et toutes les femmes de bonne volonté. La petite Voie de la Miséricorde est sans doute
très simple à emprunter… mais pas toujours facile ! Il faut, parfois, se faire violence à soi-même
pour mettre en œuvre ces œuvres de Miséricorde. Mais n’est-ce pas là le chemin du bonheur pour
soi et autour de soi ?

Pour cette dernière période de l’année, ces dernières semaines qui seront riches en évènements,
parfois un peu stressantes, j’invite chacun à se lancer sans réserve sur cette Voie toute simple
mais tellement belle !

Bon trimestre à tous et bon succès à tous nos candidats !

Hervé Flichy, Chef d’établissement

Au « cœur » de l’Année sainte de la miséricorde, le pape
François suggère : « Demandons la grâce de ne jamais nous
lasser de puiser la miséricorde du Père et de l’apporter au
monde : demandons d’être nous-mêmes miséricordieux, pour
répandre partout la force de l’Évangile, pour écrire ces pages de
l’Évangile que l’apôtre Jean n’a pas écrites. »

Le pape François relève la remarque de saint Jean : on n’a pas
écrit tout ce qui concerne Jésus… Des bibliothèques n’auraient
pas suffi. Et le pape indique cette vocation des baptisés : « Nous
sommes tous appelés à devenir écrivains vivants de l’Évangile,
porteurs de la Bonne Nouvelle à tout homme et à toute femme d’aujourd’hui. »

Le pape indique comment y arriver : « Nous pouvons le faire en mettant en pratique les œuvres de miséricorde corporelles et

spirituelles, qui sont le style de vie du chrétien. Par ces gestes simples et forts, parfois même invisibles, nous pouvons

visiter tous ceux qui sont dans le besoin, portant la tendresse et la consolation de Dieu. On poursuit ainsi ce que Jésus a
accompli le jour de Pâques, quand il a répandu dans les cœurs des disciples effrayés la miséricorde du Père, soufflant sur eux
l’Esprit Saint qui pardonne les péchés et donne la joie. »

Quelles sont les œuvres de miséricorde ?
Il y en a quatorze : sept corporelles et sept spirituelles.

Œuvres de miséricorde Corporelles Œuvres de miséricorde Spirituelles
Donner à manger à ceux qui ont faim, Conseiller ceux qui sont dans le doute,
Donner à boire à ceux qui ont soif, Instruire les ignorants,
Vêtir ceux qui sont nus. Exhorter les pécheurs,
Accueillir les étrangers, Consoler les affligés,
Visiter les malades, Pardonner les offenses,
Visiter les prisonniers, Supporter patiemment les défauts des autres,
Ensevelir les morts. Prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

2
   1   2   3   4   5   6   7