Voyage d’étude des Terminales STAV

Dans le cadre de notre bac STAV, nous avons réalisé un voyage dans les Vosges (88) du 23 au 27 septembre. Le but est de découvrir un nouveau territoire.
Au programme, la visite des grandes villes de la région comme Epinal, Vittel, Gérardmer, Remiremont... et découverte de l’agriculture régional.

Au programme, la visite des grandes villes de la région comme Epinal, Vittel, Gérardmer, Remiremont… et découverte de l’agriculture régional.
Le département des Vosges comporte plusieurs régions dont : un plateau à l’Ouest où le sol est plutôt argileux et un massif montagneux à l’Est sont une région atypique pour leur élevage et leurs forêts.

TERRES INOVIA

L’Institut Technique TERRES INOVIA est situé à Liverdun (54460)- TERRES INOVIA – L’AGRONOMIE EN MOUVEMENT

Nous avons fait la connaissance de Laurent JUNG, chargé de communication dans le secteur Nord-Est et d’Olivier MANGENOT, chargé de la mise en place des expérimentations sur les cultures oléagineuses et protéagineuses (colza, tournesol, soja, pois). Cet Institut Technique est spécialisé dans la recherche, le développement et l’expérimentation en laboratoire et en champs. Il travaille avec les producteurs volontaires de la région. Les agriculteurs peuvent être en agriculture conventionnelle ou biologique. L’Institut a pour objectif de développer d’augmenter la compétitivité de la production (oleo-protéagineux), de trouver de nouvelles solutions face à la réglementation et de conseillers au mieux les agriculteurs.

GAEC du Vacceux

Le GAEC (Groupements Agricole En Commun) du Vacceux est située dans le village « LE THILLOT ». Cette exploitation est située dans la haute vallée de la Moselle dans une commune de moyenne montage. Cette ferme est en Agriculture Biologique. Le GAEC possède 170 hectares de pâtures pour 70 vaches laitières. Ces vaches sont de race Vosgienne. Le GAEC veut promouvoir cette race qui est typique de la région. La Vosgienne est une race recherchée pour la production de produits typiques et de qualité dans les zones difficiles de l’Est. Elle est parfaitement adaptée pour l’élevage en montagne et sa production de lait sert à fabriquer le Munster.

AGRIVAIR

La filiale AGRIVAIR est née en 1992, issue d’une collaboration de Nestlé Waters France et de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA). Son but est de préserver la ressource en eau autour de Vittel, Contrexéville et Hépar en collaborant avec les agriculteurs. L’idée du projet était donc de réduire ces effets grâce à l’arrêt d’utilisation de produits phytosanitaires et de trouver des solutions durables avec les acteurs locaux en respectant les intérêts de chacun. En 2015, 17 communes et 10 000 hectares de territoire se sont engagés pour la préservation de la qualité de l’eau. Ces mesures font bénéficier les riverains et les agriculteurs engagés et permettent à Nestlé d’avoir un impact positif sur l’environnement. Les exploitations autour du site sont variées en taille et en production (équins, bovins, poules, grandes cultures…). L’ensemble des règles à respecter sont les mêmes pour chaque exploitation :

  • Suppression totale de l’utilisation des pesticides, herbicides, et produits phytosanitaires
  • Respect d’une vache à l’hectare
  • Suppression de la culture du maïs (OGM, demande beaucoup d’eau et d’intrants)
  • Voici quelques avantages pout les exploitants :
  • Rachat d’une partie des terres et mise à disposition intégrale et gratuite aux agriculteurs
  • Service gratuit d’épandage, compostage des déjections animales
  • Conseil technique, foncier, et financier au développement agricole
  • La ferme du Val d’Ajol

C’est une exploitation d’élevage bovins, constituée uniquement de Prim’Holstein. L’agriculteur possède entre 30 et 50 vaches. C’est une exploitation familiale qui se transmet de père en fils. Il y a 2 salariés sur l’exploitation. Elle possède 45 hectares de prairies et 5 hectares de cultures céréalières. Il transforme une partie de leur production en munster et le reste est vendu à la coopérative laitière. Il y a peu de temps, il s’est lancé dans la technique du séchage en grange qui présente de nombreux avantages par rapport aux autres procédés de conservation du fourrage. Elle est plus simple d’utilisation lors de la récolte. Le foin ventilé présente une meilleure garantie sanitaire, il est plus appétant et offre une capacité d’ingestion supérieure favorisant la production de lait.

Chambre d’Agriculture des Vosges

La visite de la chambre d’agriculture s’est déroulée le jeudi matin, nous avons eu une présentation générale de l’agriculture dans les Vosges par le responsable de communication de la chambre d’agriculture, puis le responsable de l’élevage. Dans les Vosges, on compte 3 179 actifs agricoles à temps plein, 914 salariés dans les exploitations. 2 995 exploitations agricoles actives avec une dominance de prairies herbagères, dont 1 557 exploitations dites professionnelles d’une surface moyenne de 130 ha. L’agriculture est essentiellement familiale et tournée vers l’élevage.
Il y a 167 exploitations qui transforment les produits de la ferme et les commercialisent en direct.

La ferme des 120 vaches laitières

Lors de cette visite nous avons pu découvrir l’exploitation de Julien VOIRIN un agriculteur se trouvant à 30 min de la ville d’Epinal. Nous avons pu voir une exploitation de 280 ha avec environ 45 ha de céréales, 160 ha de prairie permanente et 55 ha de prairie temporaire ainsi qu’un très grand élevage de bovins : 500 têtes dont 120 à 130 taurillons, 120 vaches laitières et de nombreuses génisses. Julien Voirin et ses associés sont équipés de deux machines de traître automatique. La totalité de leur lait est envoyée à la coopérative Lactalis.